ItalieCircuit en vélo dans le Salento

8 jours
à partir de 990 €(vols internationaux inclus)
Préparez votre voyage avec
Charlène
Charlène GOASGUEN
Chef de destination

01 55 31 98 85
Demander un devis sur mesure
Pour les enfants :
  • un itinéraire plat et accessible aux petits aventuriers
  • des hébergements à l’accueil convivial pour un séjour en famille « comme à la maison »
  • des paysages et découvertes variés pour tous les âges

Un circuit à vélo en Italie dédié aux voyageurs actifs qui rêvent de découvrir le côté authentique du Salento. En toute autonomie, vous partez à la rencontre des splendeurs de la région à travers ses anciennes fermes, ses petits bourgs pittoresques et son littoral à couper le souffle.

Un voyage vélo en Salento aussi bien conçu pour les couples que pour les familles et les petits groupes d'amis. N'hésitez pas à le personnaliser en fonction de votre niveau et de vos envies en contactant l'un de nos spécialistes de la destination.

 Première immersion en Salento de Lecce aux terres d'Otranto (91 km)

Votre découverte du Salento en vélo commence à Lecce où votre matériel vous est remis. Vous prenez rapidement la route pour Otranto, petit bourg à l'aspect médiéval situé en bord de mer. En chemin, vous traversez de superbes paysages composés d'oliveraies, d'oasis et de marécages où les oiseaux migrateurs sont légion.

Cette route plate et pittoresque vous offre un premier aperçu des splendeurs naturelles du Salento. Vous longez la côte Adriatique et traversez de superbes ruines, des bourgs anciens et des plages idylliques, le tout dans une ambiance typiquement méditerranéenne.

Toute une journée de votre voyage en vélo en Italie est consacrée à la découverte de l'arrière-pays d'Otranto. Des balades au bord de l'eau, des rencontres avec les habitants, des visites historiques et culturelles vous attendent en chemin et vous permettent de mieux cerner l'histoire de la région. Vous visitez entre autres le jardin botanique “La Cutura” où une incroyable collection de végétaux du monde entier vous accueille. Une dégustation de vins et fromages locaux vous attend pour finir en beauté cette immersion en terre d'Otranto.

 La côte sauvage du Salento (113 km)

Continuation de votre circuit à vélo au Salento par un trajet agréable le long de l'un des traits de la côte les plus sauvages du Salento : le phare de Punta Palascìa. Vous êtes ici à l'extrême point oriental de l'Italie et avez l'occasion d'admirer des paysages extraordinaires composés de falaises, de lacs et, en fonction du temps, des îles grecques et des montagnes de l'Albanie au loin. Après la visite de la fabuleuse grotte Zinzulusa, vous continuez votre route le long de cultures en terrasses puis passez à travers le petit canyon de Canalone del Ciolo.

Votre découverte du Salento en vélo se poursuit à Leuca où vous visitez un sanctuaire et découvrez la pointe méridionale des Pouilles, le Capo de Leuca. Plusieurs visites sont au programme comme celle de l'ancien pressoir à huile de Castrignano, du monument funéraire mystérieux de Centopietre et de la station de pèlerinage de Leuca piccola.

Le long de la côte ionienne, vous pédalez au coeur des oliviers avant de rejoindre l'île de Saint-André puis le village de pêcheurs de Gallipoli et ses ruelles sinueuses pleine de charme.


 Gallipoli et la route du retour (72 / 102 km)

Une journée n'est pas de trop pour partir à la rencontre des merveilles culturelles de la région de Gallipoli. Vous visitez un pressoir à huile souterrain, découvrez le centre-ville baroque de Galatone et faites un tour jusqu'au château normand de Fulcignano. Votre circuit en Italie à Vélo se poursuit à Galatina, jolie petite ville réputée pour son église recouverte de fresques et son centre historique pittoresque. Retour soit en train, soit à vélo.

Vous voilà arrivés à la fin de votre voyage au Salento en vélo. Un dernier trajet d'une quarantaine de kilomètres vous permet de vous imprégner une dernière fois de l'atmosphère gorgée de soleil de la région. En route pour Lecce, vous vous arrêtez afin d'admirer des masseries, des villas du 19e siècle et le centre baroque de Nardò. La traversée des nombreux vignobles et la visite de l'atelier de terres cuites des Frères Martina ponctue avec brio cet itinéraire à vélo dans le sud de l'Italie.


Mois recommandés pour ce voyage : Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre
  • Brindisi
    Brindisi

    Brindisi est connue depuis l’Antiquité sous le nom de «Porte d’Orient ». Dominant deux profondes baies, la ville possède, en effet, un accès idéal vers la mer Adriatique. Elle est la dernière étape sur la Via Appia (par les montagnes) et sur la Via Triana (par la côte) et ainsi un nœud essentiel du commerce entre les Romains et les Grecs. Après la chute de l'Empire Romain d'Occident, les Ostrogoths s'en emparèrent, puis Byzance de 535 jusqu'à l'arrivée des Normands en 1070. Malheureusement, un tremblement de terre détruisit les principaux monuments historiques de la ville en 1456, c'est pourquoi il reste très peu de vestiges anciens à Brindisi. Les Ottomans prirent son contrôle en 1480 et en 1481. Aujourd'hui, c'est le principal port de la région, notamment grâce à ses liaisons en ferry vers la Grèce.

  • Lecce
    Lecce

    Installée au centre de la région du Salento (partie sud de la région des Pouilles), Lecce est surnommée la Florence du sud. En effet, la ville a connu deux périodes particulièrement prospères : celle de l’époque Romaine et celle du Royaume de Naples (17ème siècle) pendant laquelle furent construits les principaux bâtiments qui font sa renommée. Le travail minutieux et exubérant de cette architecture baroque a été favorisé par la pierre locale, malléable et facile à sculpter.

  • Otranto
    Otranto

    Otranto était un important port marchand dès l'Antiquité, faisant partie d'une colonie grecque. Après la chute de Rome, elle a été successivement occupée par les byzantins pendant plusieurs siècles, puis par les normands, les angevins et les aragonais. Aujourd'hui, son centre historique, entouré de murailles et dominé par son château du XVème siècle, est un véritable labyrinthe d’étroites ruelles dallées en pierre et bordées de maisons blanchies à la chaux. Autour d'Otranto, la côte Adriatique offre des paysages d’une beauté extraordinaire : le blanc des rochers s’oppose au bleu de la mer, parfois entrecoupés par des plages sableuses, par le maquis méditerranéen verdoyant et par des lagunes saumâtres séparées de la mer par une étroite langue de terre.

  • Leuca
    Leuca

    Selon la légende, Santa Maria di Leuca, plus souvent appelé juste Leuca, la ville aurait pris le nom d'une sirène nommée "Leucasia" qui charmait les marins et les fermiers. De fait, en grec "leukos" signifie "lumière" et, de part son emplacement à la pointe séparant la mer adriatique de la mer ionienne, la ville fût un endroit privilégié pour installer un gigantesque phare, aujourd'hui encore en fonctionnement. C'est aussi un important lieu de pélerinage depuis des siècles: le Basilique De Finibus Terrae (Leuca était l'endroit où la terre prenait fin pour les Romains), a été consacrée par le pape Jules I, en 343 après J.-C sur le lieu d'apparition de la Vierge Marie (d'où le Santa Maria di Leuca). La ville doit également sont développement touristique aux riches apuliens qui y installèrent de superbes villas Art Nouveau au début du 20ème siècle. Mais c'est avant tout pour ses merveilles naturelles qu'il faut visiter Leuca: plages de sable, falaises rocheuses percées d'une trentaine de grottes karstiques, côte rocheuse...

  • Gallipoli
    Gallipoli

    Gallipoli est un charmant port de pêche construit sur une presqu'île dans le golfe de Tarento. La ville a gardé une forteresse du XIIIème d'origine angevine et son centre historique offre au flâneur des ruelles étroites, une cathédrale baroque du XVIIème et une fontaine grecque. Paisible d'ordinaire, en été elle change radicalement de physionomie, débordant de touristes essentiellement italiens.

  • Galatina
    Galatina

    Ville byzantine située à mi-chemin entre la Mer Ionienne et la Mer Adriatique, Galatina fut très marquée par la présence grecque. Elle est classée ville d'art, par la richesse de son architecture baroque. L'édifice majeur est sa basilique Sainte-Marie d'Alexandrie (Santa Maria d'Alessandra) du XIVème siècle avec ses magnifiques fresques.

  • Nardo
    Nardo

    Fondée par les Messapes vers le VIIème siècle avant notre ère, Nardò fût ensuite conquise par les Romains en 269 avant J-C. Après la chute de l'Empire d'Occident, elle fut occupée par les Byzantins et les Lombards. Puis les Normands, Angevins, Aragonais se succédèrent. L'architecture de la ville a donc été influencée par plusieurs cultures mais c'est la style baroque qui y laissa le plus sa marque : Piazza Salandra, cathédrale romano-gothique mais à la façade du 18ème siècle, église baroque de San Domenico, église del Carmine de la Renaissance, temple de la Osanna (17ème siècle)...

8 jours
à partir de 990 €
(vols internationaux inclus)

Prestations Incluses

Prix sur la base de 2 adultes et 2 enfants de moins de 2 ans:

- Les vols France - Brindisi - France

- Les taxes d'aéroport et bagages en soute de 20kg chacun

- Les billets de bus Brindisi - Lecce - Brindisi

- La location des vélos

- 7 nuits dans une ferme, hôtel 3 *** ou B & B (chambre d’hôtes) avec petits déjeuners

- 2 dégustations de vins, fromages et produits typiques

- L'assurance RC

- Le navigateur avec cartes GPS et itinéraire

- Le transport des bagages

- Un carnet de voyage personnalisé avec informations et indications de lieux d’intérêt culturel à visiter sur le chemin

- L'assistance francophone 24/24h sur le chemin

Prestations Non Incluses

- Les taxes de séjour à régler sur place aux hôtels (entre 1€ et 3€ par personne et par jour)

- Le supplément pour vélos électriques: + 50€ par vélo

- Les repas non mentionnés

- Les assurances personnelles