ChiliEco-hôtel dans la Pampa del Tamarugal

3 jours
Préparez votre voyage avec
Andrea
Andrea VALDES
Chef de destination

09 70 44 06 21
Demander un devis sur mesure
Moments forts :
  • Un logement véritablement écologique (électricité en 12v et 100% solaire, traitement des eaux pour arrosage des jardins entre autres)
  • Un décor unique et original fait avec matériaux récyclés
  • L'emplacement idéal pour rayonner cette région méconnue du désert d'Atacama
Note : 7.8/10

C'est un camp/hôtel écologique situé à quelque kilomètres de Iquique et au milieu de la réserve nationale Pampa del Tamarugal.  Depuis ce lieu, on peut admirer des geysers, des salars et des géoglyphes rayonnant en étoile sur plusieurs jours avec une location de voiture .

Le site propose différents services tels que des chambres avec salle de bain privée, un bungalow familial, un camping avec tentes, matelas et oreillers, petits-déjeuners et dîners.
A cela s’ajoute la chaleur du personnel et de vos hôtes qui seront heureux de vous accueillir chez eux.
C’est un endroit idéal pour se détendre au milieu de la nature, dans cette région désertique.

N'hésitez pas à ajouter cette extension à votre voyage sur-mesure au Chili en contactant notre spécialiste de la destination !


Mois recommandés pour ce voyage : Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre, Novembre, Décembre
  • Huatacondo
    Huatacondo

    Huatacondo (en quechua: «où le condor a son nid») Est une ville oasis et est situé à 230 km au sud-est de Iquique et à 118 km au nord-ouest de Ollagüe, dans la région de Tarapaca, Chili. Il s'agit d'un petit village des champs en terrasses de 53 habitants (recensement 2002). Il est situé sur le bord de l'ancien chemin de l'Inca de Arica à Quillagua et au milieu des aquifères, entre les collines pampa Amaculla (4.380 mètres de haut) et Higuerita (4070 m). Ses habitants sont un mélange indo-espagnol, en raison du passage des espagnols à l'époque de la conquête. À l'époque d'or de l'exploitation du salpêtre, on y produisait des fruits et des fleurs. Le village s'est modernisé depuis le temps et profite de son climat subtropical pour la production de fruits et légumes que actuellement se réalise en été. A proximité se trouvent les pétroglyphes de Tamentica, 2 et il y a des zones où elles ont été enregistrées traces d'animaux préhistoriques

  • Humberstone
    Humberstone

    Humberstone est un must pour de nombreux visiteurs qui se rendent dans le nord du Chili : c’est un village fantôme si remarquable qu’il a été nommé Monument Historique par l’UNESCO. Ce village de la région d’Iquique, construit dans les années 1930 par des investisseurs britanniques, a été le cœur du boom de l’industrie minière au Chili. Cependant, après son apogée des années 1940, l’industrie du salpêtre s’est vue remise en cause par la création du salpêtre synthétique. Le résultat a été une vertigineuse chute de l’extraction jusqu’à la fermeture du site en 1960. Près de 3000 travailleurs ont perdu leur travail et ont progressivement déserté les lieux.

  • Iquique
    Iquique

    Iquique est une ville du nord du Chili. C'est la capitale de la región de Tarapacá. Le nom de la ville vient du mot aymara "Ique-ique", qui signifie "dormir" ou "lit". La ville possède le plus grand port commercial d'Amérique du Sud. Il est notamment utilisé pour l'exportation de nitrates. La ville possède une zone commerciale libre d' impôts connue comme ZOFRI et quelques belles plages en bordure du désert.

  • Mamiña
    Mamiña

    A 130 km à l'est d'Iquique, le village de Mamiña est perché à 2700 m d'altitude et est réputé pour ses eaux thermales et son artisanat en pierre volcanique rose. La légende veut que la fille d'un seigneur inca ait récuperé la vue suite à une baignade dans ces eaux et ce qui donna au lieux le nom de "La niña de mis ojos", la fille des mes yeux, devenu par la suite, Mamiña. Le village possède quelques attraits touristiques dont l'église Notre Dame du Rosaire datant de 1632, unique église du nord à posséder 2 clochers et les ruines de la Pukara del Cerro Inca, forteresse pré hispanique.

  • Pampa del Tamarugal (Réserve National)
    Pampa del Tamarugal (Réserve National)

    Dans la région de Tarapacá, à l’extrême Nord du Chili, la Réserve Nationale Pampa del Tamarugal s’étend sur 102.264 ha. Créée en 1987 et administrée par la CONAF (coopération Nationale Forestière), la Réserve se divise en trois zones : la Zapiga, la Tirana et la zone de Pintados. Dans chacune d’elles, la végétation est homogène et comprend notamment 18.113 ha d’arbres tamarugo. C’est un arbre résistant qui se développe dans des terrains salés, et se caractérise par de nombreux troncs. Son feuillage et ses graines alimentent les bétails du Nord Chilien.

  • Pica
    Pica

    Située à 114 km de Iquique et voisine de Matilla, Pica est un paradis sur terre avec ses thermes et ses vergers. Cette petite oasis, perchée à 1325 m d'altitude, bénéficie d'un climat privilégié toute l'année, idéal pour la culture des mangues, goyaves, oranges, pamplemousses, ananas, fruits de la passion, fraises, melons mais surtout citron, réputé dans tout le pays pour préparer le pisco sour. Lieu de villégiature pour les familles d'Iquique, Pica possède une piscine naturelle entourée de roches et cavernes où se baigner dans une eau à 30°C. Vous pourrez aussi découvrir l'Iglesia de San Andrès, construite en 1886, cette église abrite une Cène sculptée en bois où on y célèbre la fête de San Andrès à la fin novembre et le Museo municipal de Pica qui regorge de fossile, momies, poteries en provenance des civilisations locales.

  • Pintados (Géoglyphes)
    Pintados (Géoglyphes)

    Le site de Pintados est situé dans le coin sud-ouest du Salar de Pintados, à plus de 50 km de la côte, au milieu désert le plus aride du monde. Les figures rupestres sur ses pentes constituent le plus grand site du nord du Chili et le deuxième en Amérique latine de ce type. Les géoglyphes du Cerro Pintados représentent les efforts techniques et esthétiques des agriculteurs préhistoriques, les éleveurs, les pêcheurs et les caravaniers qui habitaient le versant ouest des Andes entre 700 et 1500 a.C 95% des géoglyphes ont été faites avec une technique « minière » de racler la surface du sol non modifiée. Cette différence de teinte entre la figure et le fond, a permis une visualisation, une fixation et une permanence des figures pendant longtemps. Les 5% restants des figures identifiées correspond à la technique de l'addition ou mosaïque, qui consiste à accumuler de matériau de surface dans un ton plus foncé que le fond de la colline. Les matériaux collectés sont souvent des pierres de différentes tailles, généralement de tons noirâtres. L'ensemble des collines peintes est réparti sur une pente comprise entre 40 et 45 °. Ceci explique le plus grand nombre de figures réalisées par extraction, adaptant cette technique aux caractéristiques du terrain incliné.

  • Salar de Huasco
    Salar de Huasco

    Le parc national Salar de Huasco est un parc national du Chili, il est situé au nord-ouest du Chili, près de la frontière sud-ouest de la Bolivie à environ 4 000 mètres d'altitude. Il est composé d'une grande zone humide et est inscrit sur la liste des sites protégés par la Convention de Ramsar2. Cette zone humide est alimentée par des aquifères salins souterrains qui abritent une grande biodiversité, des espèces telles que les flamands roses et les vigognes qui viennent boire ses eaux saumâtres. Situé à quelque 176 km à l'est de la ville d'Iquique, le parc national Salar de Huasco s'étend sur environ 111 000 hectares. Le salar se trouve dans la zone la plus basse du bassin, d'une superficie de 1 500 km2 il est entouré de sommets qui peuvent dépasser les 5 000 mètres d'altitude. Le Salar fait partie d'un bassin fermé qui s'étend, su nord au sud, sur la steppe alto-andine subdésertique, il est formé de grandes mesetas avec des formations montagneuses et de petites lagunes, lesquelles présentent des strates sédimentaires. Dans le bassin du Salar se trouvent une grande quantité de sites archéologiques, parmi eux plusieurs implantations archaïques construites sur des terrasses lacustres qui entourent le salar actuel. En ce qui concerne les lieux d'intérêt ethnotouristiques, ceux-ci correspondent à des sites d'importance pour les habitants des alentours du Salar de Huasco et contiennent divers éléments tels que des maisons, des observatoires, des abris, des routes, parmi lesquels se trouve le Cerro Charcollo, site d'un grand intérêt culturel. L'attrait du parc national Salar de Huasco se trouve dans sa route patrimoniale, elle parcourt le tour du parc sur 79 km de chemins de terre. Le long de cette route se trouvent 34 stations qui marquent des lieux d'intérêt naturels ou culturels. Cette route offre la possibilité de gravir les montagnes environnantes et de traverser les zones humides, qui sont situées près Collagua, et qui se forment à la confluence des ríos Collagua et Pica.

  • Campement près de la Pampa del Tamarugal (Pampa del Tamarugal (Réserve National))
    Pampa del Tamarugal (Réserve National)

    C'est un camp/hôtel écologique situé au bord du Salar du Pintados et très proche de la réserve nationale Pampa del Tamarugal. Depuis ce lieu, on peut admirer des geysers, des salars et des géoglyphes. Le site propose différents services tels qu’un camping avec tentes, matelas et oreillers, petits-déjeuners, dîners et des tours en 4x4 tous terrains. A cela s’ajoute la chaleur du personnel et de vos hôtes qui seront heureux de vous accueillir chez eux. C’est un endroit idéal pour se détendre au milieu de la nature, dans cette région désertique.

Prestations Incluses

 -2 nuits en chambre double ou twin avec petit déjeuner dans l'ecologde

- Dîners fait maison

-Précieux conseil des hôtes anglophones

Prestations Non Incluses

 -La location de voiture

Découvrez nos autres voyages disponibles dans cette destination :